« PIERRE RABHI, AU NOM DE LA TERRE »

MERCREDI 15 MAI
Au Centre Culturel « Le Rond Point » à Labruguière (81)

 

Les Colibris de l’Autan, le Centre Culturel le Rond-Point et Biocoop Chartreuse, ont le plaisir de vous convier à la diffusion du film  : « PIERRE RABHI, AU NOM DE LA TERRE »

Ce documentaire sensible, de Marie-Dominique Dhelsing, explore la pensée de Pierre Rabhi, et sa mise en œuvre, à travers des rencontres et des expériences concrètes.

Une heure trente d’images inspirantes pour découvrir l’univers et la philosophie de ce précurseur !

La diffusion débutera à 20h30, et sera suivi par un échange avec le public, animé par notre groupe Colibris. Ensuite nous pourrons partager un moment autour d’un verre et des collations proposées par le magasin Biocoop Chartreuse.

Voici une occasion supplémentaire pour faire connaître notre message et créer des espaces de rencontres et d’échanges.


« Voici un film qui donne la pêche. Ou la banane. Ou la patate. C’est au choix. En tout cas, on pense à une expression joyeuse et vitaminée, qui mêle l’homo sapiens et le végétal, l’humain et la terre, dans un bel élan d’espoir. »
Coralie Schaub, Libération –

Lagarrigue. Les Colibris pour 2 jours à la Guinguette

Le groupe Les Colibris de l’Autan s’est donné pour mission de construire une société écolo et humaine ; pour cela il a besoin de citoyens décidés. C’est dans ce but qu’il organise deux jours de rencontres et débats à la Guinguette du Printemps installée à Lagarrigue.

Samedi 4 mai : C’est la journée des alternatives locales, consommer local est le mot d’ordre des adhérents. Après une auberge occitane de 12 h à 14 h, on pourra découvrir des modèles d’avenir grâce aux alternatives locales, il sera traité d’agriculture, d’économie, d’énergie, d’éducation, de culture et de démocratie. Les associations Amaps du Tarn, Trocsel et les Cambusiers animeront un forum qui incitera à acheter, produire ou échanger localement. Ensuite, des représentants des acteurs du territoire et Stéphane Linou exposeront les alternatives locales et les possibilités de se nourrir localement. De 19 heures à 20 heures, un apéritif rencontre précédera un repas bio local et la soirée musicale festive avec le groupe Drôles de Zèbres.

Dimanche 5 mai. Pourquoi ne pas planter ce que l’on mange ? Cette seconde journée est dédiée à la terre nourricière. Dès midi, une auberge occitane proposée par l’association Incroyables comestibles de Castres accueillera les visiteurs jusqu’à 18 heures. Les producteurs et jardiniers sont invités à venir parler de leur pratique, de leurs méthodes, de leur approche du jardin, de la production et de la gestion de l’eau. L’association Colibri fera le lien avec la terre nourricière pour stimuler une action locale.

Elle incitera les personnes présentes à sauvegarder la biodiversité semencière, à s’opposer au brevetage du vivant en produisant ses propres semences, en créant une bourse d’échanges de graines.

Lire l’article de Roland Moulet paru dans la Dépêche du 3 mai, ici !